Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Projet B-Ferst

État:

en cours

Ce projet prétend améliorer la gestion et la valorisation des résidus en tirant profit des nutriments qu’ils contiennent, améliorer le développement durable de l’agriculture et la compétitivité des agriculteurs, réduire la dépendance de l’extérieur et augmenter la résilience de l’industrie européenne de fertilisants.

Fertilisants à base biologique comme meilleure pratique pour le développement durable agricole

L’Union européenne dispose de l’agriculture la plus efficace du monde et de l’industrie de fabrication de fertilisants la plus poussée ; en particulier, en ce qui concerne les émissions, son empreinte carbone est la plus faible.

En revanche, elle dépend énormément de l’extérieur en ce qui concerne les matières premières nécessaires pour produire des fertilisants minéraux (gaz naturel, roche phosphatée, etc.).

Par ailleurs, ces nutriments que nous importons en Europe depuis des années, et qui s’avèrent nécessaires pour maintenir l’activité agraire et pour pouvoir fournir à la population les aliments et les biens d’origine agricole dont elle a besoin, sont en grande partie accumulés après leur utilisation dans les résidus (boues, eaux résiduelles, fumier, etc.).

  • Notre engagement pour le développement durable de l’agriculture, l’efficacité des ressources et l’environnement en fait donc un sujet prioritaire pour l’entreprise.

Le projet

Objectif

Ce projet prétend améliorer la gestion et la valorisation des résidus en tirant profit des nutriments qu’ils contiennent, améliorer le développement durable de l’agriculture et la compétitivité des agriculteurs, réduire la dépendance à l’extérieur et augmenter la résilience de l’industrie européenne de fertilisants.

  • B-Ferst vise principalement à créer de nouvelles chaînes de valeur en intégrant la valorisation des biodéchets dans les plans de gestion agricoles, en transformant les déchets municipaux ou agro-alimentaires en engrais et en contribuant à l’économie circulaire. B-FERST suppose un changement de modèle de l’approche classique de production-bénéfices basé sur l’utilisation de ressources non renouvelables (commodities) au profit d’un modèle de production durable centré sur des produits spécialisés sur mesure : une nouvelle génération de fertilisants durables, inscrits au sein des concepts d’économie circulaire et de chimie verte.

Participants impliqués dans le projet

Durée

2019 – 2024

Budgets

10 016 296 €

Continuer à lire

Fertiberia-I+D+i-IDI-Agrotech-Biotech_Proyecto-FICOM_bioestimulantes
Project FiCOM
L’objectif principal est de développer des...
Imagen para el proyecto BOOCELL dentro de Agrotech y Biotech (I+D+i), mostrando el detalle de una planta vista al microscopio
Projet BOOCELL
Le principal objectif est le développement...
Imagen para el proyecto TRIBIOME denrto de Agrotech y Biotech (I+D+i), mostrando unos tubos de ensayo con brotes dentro
Projet TRIBIOME
Outils de pointe pour l’intégration et l’interconnexion...

Fertiberia, une référence en production d’hydrogène vert et d’ammoniac à faible teneur en carbone , ainsi que de solutions de nutrition végétale à haute valeur ajoutée et environnementales pour l’industrie.

Ce que nous faisons

Nous concevons et fabriquons les produits les plus efficaces et les plus durables pour l’agriculture et l’industrie.

Outils

Services pour faciliter le quotidien de nos clients.

ESG

Nos piliers pour garantir des investissements durables, innovants et engagés.

R&D

Recherche, développement et innovation pour une croissance durable et responsable.

Contactez-nous

Retour en haut